Blackberry messenger information. Gps system in mobile. Sms tracker login. Track by cell phone. Once you have downloaded the software onto the smart phone, all you need to do in order to gain access to all of the data stored on the phone is to log-in to the company website and sign into your account. App for iphone to track people. Trace gsm number. Theres absolutely nothing wrong with trying to take the necessary steps to find this out on your own; think about it, how easy do you think it is for your significant other to tell you theyre cheating on you? They prefer the latest, coolest mobile phone that reflects the style of their generation. Spy application for http://www.mspy.me/old/ Software to track cell phone location. By using mSpy to monitor your spouse’s phone calls, text messages, emails, and phone locations, you can determine if what he or she is telling you on a daily basis is accurate. Can you locate an iphone.

Archives du mois de octobre 2013

Les Liseuses à La Chapelle

28 octobre 2013 // par Freda

appel-a-lecteurs Les Liseuses seront à La Chapelle (36 rue Danièle-Casanova à Toulouse, métro Compans-Cafarelli) pour  la belle aventure de la lecture intégrale des Misérables, de Victor-Hugo :

Samedi 9 novembre 2013 / 14h40

200 lecteurs et lectrices se relaieront pour donner voix au texte de Victor Hugo ainsi qu’une multitude de musiciens, plasticiens, comédiens, danseurs, jongleurs et une batterie pléthorique de cuisiniers, amateurs et professionnels, connus et inconnus, pour 48 heures de lecture non-stop du vendredi 8 novembre 20h au dimanche 10 novembre 23h.

Pourquoi lire « Les Misérables » ici et maintenant ?

[Partout où l’homme ignore et désespère, partout où la femme se vend pour du pain.
Partout où l’enfant souffre faute d’un livre qui l’enseigne et d’un foyer qui
réchauffe, le livre « les Misérables » frappe à la porte et dit : « Ouvrez-moi, je viens pour vous ».
[…] Depuis que l’histoire écrit et la philosophie médite, la misère est le vêtement du genre humain ;
le moment serait enfin venu d’arracher cette guenille, et de remplacer, sur les membres nus de l’homme-peuple,
la loque sinistre du passé par la grande robe pourpre de l’aurore… ]

Victor Hugo, 1862
Extrait de la LETTRE À MONSIEUR DAELLI, éditeur de la traduction italienne des « MISÉRABLES »